20

lundi 2 mai 2016

LA TENDINITE ET LA SOURIS

LES CAUSES

Si vous êtes un bon nageur, un menuisier ou encore un lanceur au baseball, vous êtes également exposé au risque de souffrir d’une tendinite, cette fois-ci à l’épaule. La surutilisation des tendons de la région concernée peut provoquer des microtraumatismes dans le cadre de la pratique d’un sport, d’une activité professionnelle ou d’un loisir quelconque. La tendinite peut irradier de la douleur vers le cou ou aux doigts.

Concernant la tendinite à l’épaule, cette région articulaire comprend quatre muscles qui constituent la coiffe des rotateurs : le sous-scapulaire, le sus-épineux, le sous-épineux et le petit rond. Souvent, c’est le tendon du sus-épineux qui est en cause dans la tendinite de l’épaule en créant une inflammation. Ce muscle relie l’humérus (os du haut du bras) à l’articulation de l’épaule.

SURUTILISATION DU TENDON

La tendinite survient généralement lorsque le tendon est surutilisé suite à une répétition fréquente de mouvements faits de manière inadéquate. Cette utilisation répétitive peut amener une fatigue tissulaire qui va outrepasser les mécanismes d’adaptation du corps (homéostasie).

Le complexe de la subluxation vertébrale (dérangement de la mécanique de certaines vertèbres de la colonne vertébrale perturbant les fonctions neurologiques) peut aussi amener un contrôle déficient de la musculature de l’épaule par exemple, en provoquant un mouvement asymétrique de l'articulation. Ce mouvement asymétrique pourrait blesser les tissus de soutien (capsule, ligament, tendon). Cette perte de contrôle du système nerveux peut aussi amener un appauvrissement local de la circulation sanguine, affaiblir l’ensemble des tissus composants et les rendre plus vulnérables aux blessures.

Enfin, un mauvais fonctionnement des vertèbres dorsales peut amener une irradiation de douleur vers l'épaule incluant une tension musculaire anormale au niveau de l'omoplate. En retour, celle-ci empêchera l'épaule de bouger librement et efficacement.

RÉDUIRE LES RISQUES

Afin de diminuer le risque de tendinite au poignet, essayer de changer de format de souris. En modifiant la prise, vous changerez le mouvement de votre main ainsi que de vos doigts.

Concernant la tendinite de l’épaule, il est recommandé de renforcer les muscles de cette zone articulaire, en particulier les muscles de la coiffe des rotateurs. Il est aussi utile de prévoir des exercices d’échauffement de l’épaule avant de se livrer à un travail qui demande d’exercer une force vers l’avant avec le bras en position élevée.

Si vous devez soulever des objets sur des tablettes élevées par exemple, il est préférable d'utiliser un escabeau. De cette manière, vous éviterez de vous étirer pour prendre un objet à bout de bras. De même, lorsque vous êtes sur la banquette avant d’une automobile, évitez de vous contorsionner afin d'aller chercher un sac ou document sur le siège arrière. Cette façon de soulever désaxe l'épaule tout en augmentant les risques de blessures.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une affection grave en soi, ne pas soigner rapidement une tendinite risque de créer une série de problèmes plus graves (bursite, déchirure du tendon, etc.) ou une évolution vers une tendinite chronique. Il arrive que l’amplitude des mouvements du bras soit réduite et que les muscles de l’épaule s’atrophient lentement faute d’être utilisés.

Ne tardez pas à vous soigner. Comme tous les problèmes associés aux articulations, plus vous attendez, plus la blessure s'aggravera et plus de temps sera requis afin d’atteindre votre condition originelle.

CONSEILS

Appliquez de la glace 15 minutes toutes les trois heures. Quand il y a de la douleur, il y a souvent présence d'inflammation. L'inflammation se contrôle plus efficacement avec des applications de glace. Évitez l’application de chaleur, qui tend à augmenter l’inflammation.
Modifiez votre souris lorsque la douleur apparaît. Ou encore pour les plus habiles, changez de main de temps à autre!
Bougez régulièrement l'épaule dans la journée en évitant les mouvements dans les directions douloureuses.
Consultez votre docteur en chiropratique pour effectuer un examen de votre système neuro-musculo-squelettique. Cela permettra d’identifier la source du problème tout en favorisant un rétablissement plus rapide.

  • vendredi 29 avril 2016
  • Popular Posts,Recent Posts,

0 commentaires

Heure d'ouverture